Hamosphère Coopération et la réversibilité

logo hamosphère coopération

Source : http://hamosphere-cooperation.org

« Créée en 2012, Hamosphère est un regroupement d’acteurs aux compétences complémentaires (architecte, juriste du droit de l’environnement, technicienne environnement, accompagnateur coopératif et solidaire) qui propose des outils d’accompagnements coopératifs et des solutions d’aménagement du territoire flexibles et réversibles pour dynamiser les territoires ruraux et péri­urbains. Hamosphère est composée d’une équipe pluridisciplinaire et expérimentée connectée à un réseau de professionnels de l’éco­construction, d’universitaires et d’acteurs institutionnels et socio­économiques.

Les zones rurales et périurbaines font l’objet de forts enjeux économiques, sociaux et environnementaux : dépression économique et démographique, mal logement, besoin de préservation et de protection des zones agricoles et naturelles, besoin de reconstruction de lien social. De plus, aujourd’hui, avec l’urbanisation croissante, l’équivalent de la surface d’un département tous les dix ans disparaît sous le béton ou l’asphalt (source/association Terre de Liens). Malgré les efforts des collectivités pour tempérer ce phénomène, il est nécessaire de proposer des alternatives complémentaires. L’aménagement de nos territoires doit s’adapter aux besoins changeants et aux enjeux futurs de notre société.

Les besoins de mobilité sont réels (mobilité de travail, mobilité d’espaces de vie, mobilité culturelle, etc.) pour permettre à chaque personne de trouver sa place (rareté de l’emploi, de la terre, du logement, etc.). Ces besoins de mobilité sont aussi à mettre en lien avec les effets que nos organisations de vie engendrent sur les territoires (artificialisation des terres, croissance des besoins énergétiques, rareté des matières premières, etc.).

A la manière de l’économie qui ambitionne de devenir circulaire aujourd’hui, l’utilisation d’un espace pour développer des activités et/ou se loger, doit devenir éphémère et réversible (en complément de la densification pérenne des aires urbanisées). Cette utilisation dépend avant tout d’un droit d’usage et non d’un droit de construire qui fige définitivement la notion de propriété et bloque tout retour à l’utilité primaire des sols. Ainsi, si nous occupons un espace pour y vivre un moment, créer une dynamique locale et s’appuyer sur des circuits courts, il doit pouvoir revenir à sa mission d’origine.

Cette approche intégrante et à haute capacité d’adaptation donne le gage d’un aménagement sur le territoire, plus respectueux de la biodiversité, de l’Homme et de son devenir socio­-économique. Nous travaillons à rendre l’aménagement du territoire adaptable et cohérent avec une société en pleine mutation. »

Image du principe d'hamosphère coopération

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s